Ne reviens jamais, David Bell aux éditions Actes Sud

C’est toujours un plaisir pour une lectrice assidue de découvrir un nouvel auteur ! Je remercie la maison d’éditions Actes Sud pour l’envoi du roman de David Bell Ne reviens jamais.

Quand un coup de fil de la police informe Elizabeth Hampton du décès de sa mère, elle est doublement choquée d’apprendre que la mort est considéré comme suspecte, et que son frère Ronnie, handicapé mental, pourrait être impliqué (…) Elizabeth reste convaincue qu’il n’a rien à voir avec tout ça. Mais qui dans ce cas a bien pu vouloir tuer une tranquille et paisible retraitée ?


Ne reviens jamais

David Bell me propose un thriller donc. Un thriller psychologique plus précisément.

Je vous donne les ingrédients ? Une mère assassinée et deux enfants qui restent sur le carreau : une étudiante fauchée et son frère handicapé. Une cellule familiale fragile mais relativement classique.

A la mort de leur mère, Elizabeth et Ronnie referme son cercueil pour ouvrir par la même occasion la boite de Pandore du passé. On dirait pas comme ça mais la paisible retraitée avait beaucoup de secrets.

Ce roman se lit facilement car l’auteur sait imposer un rythme d’écriture rapide dès les premiers mots et construit tout son cheminement sur la même structure avec des chapitres assez courts. Au milieu du flou artistique que représente le deuil, il est relativement facile de se faire embarquer dans la recherche d’Elizabeth pour faire innocenter son frère en suivant les éléments distillés par l’auteur.


Si la lecture de Ne reviens jamais est des plus faciles, ce roman n’a rien d’exceptionnel : David Bell m’a presque surprise avec son dénouement pour finalement m’apporter la conclusion que j’avais deviné au début du roman. Malgré un cheminement intéressant, Ne reviens jamais n’a pas pu me satisfaire par l’absence de spontanéité et de noirceur que j’attends d’un roman de ce genre.

Ne pouvant pas me contenter d’un avis en demi-teinte, je ferai quand même un autre essai de l’écriture de David Bell avec son roman Fleur de cimetière

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :