Les Apparences de Gillian Flynn

On ne présente plus Gillian Flynn, grande prêtresse du thriller, lauréate du Grand Prix des Lectrices Elle. Je ne pouvais rester ignorante plus longtemps et vous embarque avec moi le long de mon édition Le livre de poche.

Bien voici le topo, Nick & Amy sont mariés. Ils vivent au pays des Bisounours jusqu’à ce que la crise frappe et qu’ils décident de rentrer dans le Missouri, terre natale de Monsieur, suite à leur licenciement respectif et pour s’occuper de la mère de Nick, malade.

Un certain nombre de chamboulement interviennent, mais rien d’extraordinaire par rapport au commun des mortels qui, comme eux, traverse les épreuves de la vie d’une manière ou d’une autre. Jusqu’au HIC, et pas des moindres, puisque Amy va disparaître sans laisser de traces. Et qu’au vue des éléments, Nick semble largement impliqué là dedans.


Une base de travail « classique » pour l’auteure, un titre qui donne une indication floue pour les lecteurs. J’ai pensé comme certainement beaucoup, les apparences seront-elles trompeuses ou pas ? Et c’est sur ce point que Gillian Flynn dévoile a quel point elle est talentueuse. Comme elle peut jouer avec nos nerfs et semer un « nuage de suspicion » et je peux vous dire que ce nuage est sacrément opaque !


L’auteure dose avec brio différents éléments pour nous mener par le bout du nez :

  • L’itinéraire de ce couple : l’amour et les sentiments exacerbés qui régissent la vie conjugale, l’amertume, la nostalgie
  • Le déroulement de l’enquête : où tous les indices désignent Nick ainsi que son comportement « détaché »
  • Le poids des médias dans ce genre d’affaire qui ont le pouvoir de façonner un verdict

Mais Gillian Flynn apporte aussi une dimension psychologique très marquée à son roman : il est évident que l’instabilité règne et le lecteur ne peut que plonger dans cette folie qui mêle perversion narcissique et syndrome de Stockholm.


Toute la première partie est vouée à faire osciller nos convictions dans cette « chasse au trésor », cette quête de vérité, ou d’un corps ça dépend du point de vue. La seconde partie, plus calme, apporte son lot de réponses et de surprises. La tension remonte en puissance dans la dernière partie, qui livre également le dénouement de toute cette affaire. Un dénouement plutôt inattendu : mon côté sociopathe attendait un peu d’hémoglobine.


Une écriture rythmée, immersive et une fin surprenante mais très cohérente ; après avoir lu Les apparences, je rejoins les rangs des lecteurs conquis par cette auteure.

6 Replies to “Les Apparences de Gillian Flynn”

  1. Un thriller qui est devenu une référence pour moi ! De la même auteure, j’ai aussi dévoré Les Lieux Sombres, dans un genre assez différent mais qui m’a embarqué tout autant 🙂 Elle a du talent, miss Flynn !

    1. Grave, je compte bien lire les autres !

  2. J’ai beaucoup aimé aussi et j’apprécie le film également 🙂

  3. As-tu vu Gone girl (le film tiré du livre) ? Je l’ai d’abord vu avant de découvrir le livre, et les deux m’ont conquise <3 Les lieux sombres est pas mal non plus (le film moins par contre).

    1. Il me semble bien l’avoir vu mais je n’en garde absolument aucun souvenir, je n’ai fait le rapprochement qu’à la fin de ma lecture. Comme j’ai apprécié cette lecture j’ai prévu de le visionner à nouveau car je t’avoue que c’est complètement le trou noir dans mon esprit vis à vis de ce film.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :