Les assassins de R.J. Ellory aux éditions Le livre de poche

“Sur 18 000 meurtres par an aux États-Unis, seulement 200 sont le fait de tueurs en série”. De quoi me mettre en appétit pour ma première lecture dans le cadre d’un challenge organisé sur Livraddict sur le thème du policier thriller.

Résumé du livre Les assassins

New York, 2006. Quatre homicides sont commis en quinze jours, selon des modes opératoires très différents. Seul John Costello, documentaliste inépuisable sur les tueurs en série, voit un lien entre eux. Il a en effet découvert que chacun des meurtres a été perpétré à une date anniversaire, celle d’un célèbre crime exécuté par un serial killer, d’après une procédure rigoureusement identique. Épaulé par Ray Irving, détective au NYPD, et Karen Langley, journaliste au City Herald, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier.

Un roman sur la fascination pour les assassins en série

Ellory nous emmène au cœur de la grosse pomme qui subit son lot quotidien de méfaits et de crimes. Il n’est évidemment pas simple de retrouver les criminels au sein d’une population estimée à 8 250 000 habitants.

Et ça se corse, quand la source d’une journaliste trouve un lien improbable à une série d’homicides. Serait-ce l’oeuvre d’un seul et même individu malgré l’absence de points communs dans le mode opératoire ?

Un joli fouillis en perspective pour l’inspecteur Ray Irving et ses gars du commissariat n°4. Sans compter la cerise sur le gâteau : une période électorale en préparation.

Ellory se lance dans une chasse à l’homme haletante et semée de fausses pistes ou d’énigmes. Et l’ennemi semble particulièrement disposé à jouer avec un coup d’avance. Les personnages ont chacun leurs forces et faiblesses  :

  • Irving l’enquêteur légèrement névrosé
  • Langley la journaliste très agaçante
  • Costello l’encyclopédie vivante, aux tocs et manies indénombrables.

À un passage en particulier, j’ai imaginé Costello sous les traits de notre très cher Mentalist, Patrick Jane.

Mon avis de cette lecture sur ce roman de R.J. Ellory

Je découvre l’écriture de R.J Ellory avec les assassins et j’aime beaucoup. Ce roman thriller livre une enquête menée à une allure folle, bien construite et parfaitement documentée. Le seul petit bémol à mon goût ? Certains passages de la fin du roman m’ont donné une sensation de remplissage.

Bref, on mélange bien tout ça, on rajoute un soupçon d’ironie et de comparaisons saugrenues…

Roulement de tambour ! Et on obtient un thriller qui vaut le détour, où le doute et le suspense persistent jusqu’à la fin.

R.J Ellory ajoute une note très pertinente en fin de roman pour étayer les noms et faits utilisés pour la rédaction des assassins. Et je peux vous dire que ces informations sont glaçantes.

Grande amatrice des émissions de faits divers,  j’ai tout simplement adoré les assassins

Publié aux éditions Sonatine mon exemplaire est un livre de poche.

Comments

  1. entrelespages Répondre

    Tu sais que j’ai adoré ! Je n’ai plus qu’un R.J. Ellory en stock, j’angoisse d’avance !!! 🙂

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :