Geisha . Arthur Golden

Il y a des livres, on sent dès les premières lignes que le coup de cœur littéraire va nous arriver en pleine face et Geisha est un de ces livres ❤

Arthur Golden nous immerge immédiatement dans le japon des années 30 auprès de Sayuri, de son nom de Geisha, une petite fille de 9 ans. Nous suivons ses premiers pas au cœur d’une Okiya de Kyoto après avoir été arraché à son village natal.

La narratrice nous dépeint avec précision le quotidien de l’Okiya, ses liens hiérarchiques, ses rivalités et nous apprivoisons avec elle les enseignements de la « formation » voulue pour devenir une geisha respectable et surtout rentable pour Madame Nitta, « mère » de l’Okiya.

Ce texte à l’écriture incroyablement poétique et envoûtante nous documente parfaitement, et sans lourdeur, sur le long cheminement qu’entreprend Sayuri pour être geisha, son ascension sociale et les jalousies qu’elle suscite. Outre, l’aperçu des conventions et de la pression sociale dans la société japonaise de l’époque, ce roman nous donne également une idée de l’impact de la 2nd guerre mondiale sur celle-ci. Ce qui apporte au lecteur une impression supplémentaire de réalité à ces « mémoires ».


J’ai beaucoup aimé le personnage de Sayuri, elle est très attachante et j’ai parfaitement perçu toutes ses émotions ainsi que sa force de caractère. Son rôle au sein de la communauté des puissants exige retenue, raffinement, séduction et souligne à quel point une geisha n’est pas maîtresse de sa vie.

Mais j’ai aussi beaucoup aimé l’ensemble des personnes qui gravitent autour d’elle, même ses ennemi(e)s y sont décrits, et agissent, en cohérence avec le message qu’à voulu transmettre l’auteur.


J’ai été littéralement hypnotisé par ce roman, tellement bien documenté et si merveilleusement bien écrit où j’ai eu la sensation de lire un sorte de conte empreint d’un réalisme époustouflant. Chapeau bas Monsieur Golden !

Si vous avez envie d’en discuter sur le forum Livraddict, j’ai ouvert un topic ICI 🙂

6 commentaires sur « Geisha . Arthur Golden »

  1. C’est vrai que ce roman est assez hypnotique et donc, captivant. Je l’ai lu il y’a plusieurs années mais j’en garde un très bon souvenir, c’est une lecture qui nous dépayse, nous fait voyager, dans le temps mais aussi dans un pays où les coutumes ancestrales sont très marquées, le Japon.
    Un très beau souvenir pour moi aussi…j’avais trouvé cette Geisha très attachante.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s