Ecriture, mémoires d’un métier . Stephen King

« Ce livre n’est pas bien long, pour la simple raison que la plupart des livres qui parlent d’écriture sont pleins de conneries. Les romanciers, moi y compris, ne comprennent pas très bien ce qu’ils font, ni pourquoi ça marche quand c’est bon, ni pourquoi ça ne marche pas quand ça ne l’est pas. J’imagine qu’il y aura d’autant moins de conneries ici que le livre sera court. »

Sans être une prétendante à l’écriture, cela faisait un petit moment que j’avais envie de lire  cet essai parut aux éditons Le Livre de Poche. Et quelle chance d’avoir un aperçu du mécanisme de l’esprit démoniaque à l’origine des œuvres de Stephen King!!

C’est un livre assez court de par la volonté de son auteur (pour les raisons évoquées plus haut) mais extrêmement efficace. Et je vous rassure, la plume du Maître reste la même malgré le changement de genre de la fiction à l’essai.

Avec Ecriture, il rappelle à ses lecteurs, adulateurs, fans inconditionnels … qu’avant d’être le Maître de l’horreur, il est surtout un homme lambda qui n’a jamais renoncé à son rêve. Dans la première partie « CV », c’est son parcours d’auteur qui est abordé en suivant la chronologie de sa vie : son enfance avec son frère, les déménagements avec sa mère, l’absence d’un père, son mariage avec Tabitha …

Il témoigne de la difficulté à percer, ses premières « publications » artisanales et son obstination à parvenir à se faire publier jusqu’au succès de Carrie. Stephen King a un regard très pragmatique sur son expérience et a aucun moment ne s’est bercé d’illusions : pour réussir, il fallait travailler et persévérer.

Il partage avec son lecteur sa passion du cinéma d’horreur et de science-fiction ainsi que de nombreuses anecdotes notamment certaines qui ont inspiré ses textes. A travers les lignes de ses « mémoires », Le Grand Patron nous donne la sensation de nous ouvrir la porte de son intimité et nous met dans la confidence de son génie.

Il y va en toute honnêteté sans omettre :

  • ni sa « part des ténèbres » à savoir, sur une période de sa vie, son alcoolisme et son addiction à la cocaïne
  • ni le grave accident avec un van dont il a été victime en 1999

Stephen King aborde également la relation avec ses lecteurs en comparant l’écriture à une rencontre par l’esprit, à de la télépathie entre l’auteur et le lecteur.

Pour tous les écrivains en herbes, ou même plus expérimentés, Ecriture est riche de conseils et astuces. Pour exemple, il utilise la parabole de la boite à outils de l’auteur. Cette partie est relativement complète en partant de la gestation du texte, sa construction, sa relecture et bien sur sa commercialisation.

J’invite tous les afficionados de la lecture à découvrir cet essai. Stephen King s’y adresse, avec le mordant qu’on lui connaît, à ses fans en leur dévoilant l’envers du décor de sa bibliographie, et à tous ceux qui envisage de se lancer dans le métier d’auteur en leur offrant une esquisse de mode d’emploi.

Un véritable cadeau que cette visite dans les coulisses du Maître de l’horreur.

 » (…) il y avait ce qui paraissait être un jeu complet de dents humaines. J’eus un instant l’idée qu’elles pourraient faire un curieux collier, mais en fin de compte je les jetai à la poubelle. Si ma femme avait dû supporter pas mal de choses de ma part, au cours des années, son sens de l’humour avait des limites. »

 » Sans compter que toutes ces phrases ont très bien fonctionné pour Hemingway, non? Même ivre mort, il n’en restait pas moins un putain de génie »

2 commentaires sur « Ecriture, mémoires d’un métier . Stephen King »

  1. Ce livre est une vraie mine d’or pour les apprentis écrivains, actuellement en cours de lecture il est vrai que Stephen King donne beaucoup d’ingrédients pour arriver à un magnifique plat rempli d’imagination et de travail.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s